16 oct. 2012

Trail de la forêt de Russy (12km) 2012


14 octobre 2012
St Gervais la Forêt (41)
Pour bien préparer un trail il faut:
*Ne dormir que 2h la veille de la course
*Avoir la crève et encore mieux l'associer à un début de gastro
*Partir faire la course dans un département en vigilence orange aux fortes pluies et inondations.
Comment ça , c'est pas ça une bonne prépa??
En tout cas c'est dans ces conditions que je suis partie faire le 12km des foulées gervaisiennes! Arrivés là bas, comme prévu par météo france, c'est le déluge! Retrait des dossards: OK, cette année en cadeau c'est une paire de manchettes autant dire qu'elles vont bien servir!

Départ 9h25, les gens se serrent comme des sardines pour se tenir chaud mais la foule des grands jours n'est pas là (199 coureurs contre 319 l'an dernier). Je n'appréhende pas trop le parcours car je m'en souviens bien, une toute première course ça ne s'oublie pas. Au bout de 700m on quitte la ville pour traverser un champ qui nous emmène dans les bois....et ça commence: splotch splotch, de grandes mares de boue, au début on essaye de zigzaguer puis après de toute façon on sait que l'on va finir cradingue alors autant y aller de bon coeur!
 


Première descente, difficile de courir car ça glisse pas mal, puis on bifurque à gauche pour longer le bois sur un large sentier, là ça va on peut relancer un peu la machine avant la première côte du parcours qui arrive tel un mur! Bon cette année ce n'est pas un mur c'est une planche savonneuse! Un pas en avant, trois pas en arrière, on doit être drôles à regarder! (dommage c'est pas filmé!)
Ensuite 3 kilomètres de replat où l'on pourrait bien courir mais en fait non car c'est en léger dévers donc on glisse sur l'exterieur à chaque foulée et comme 2 courses plus tous les premiers de la notre sont déjà passés par là cela ne ressemble plus du tout à chemin, j'arrive quand même à doubler quelques concurrents qui se ramassent de leurs glissades avant d'effectuer un magnifique glissé-couché-sur-le-côté! Je me retrouve en mode chocolat/vanille (une jambe marron et une toute blanche) pas de bobos c'est le principal, je repars de plus belle, de toute façon je ne craint esthétiquement plus rien et c'est plutot ludique pour le coup et en plus ça fait thalasso gratuite!
2ème difficulté de la journée, je contourne un peu le problème en prenant l'accotement où les feuilles d'automne recouvrent la boue plutôt que de tenter une montée style Fort Boyard. Bon maintenant on va pouvoir courir tout du long (après une dernière petite montée). Pas d'arrêt au ravito j'ai emmené ce qu'il faut et c'est pas la chaleur qui va nous assommer.
Les 6 derniers kilomètres se font dans les bois où par moment le sentier est devenu une rivière qu'il faut remonter à contre courant, l'eau glaciale m'arrive par endroit à mi-mollet, je ne devrais pas tarder à voir un saumon cherchant sa source me doubler! A la place d'un saumon se sera Oswald Cochereau (vainqueur du 26km) qui aura un petit mot d'encouragement à notre égard!
Arrivée au 10ème kilomètre, la fatigue se fait sentir, les conditions deviennent épuisantes, le genou un peu douloureux à cause de ces appuis plus qu'hasardeux et la boue à l'interieur de mes chaussures commence à sécher, c'est comme si je courais pieds nus dans le sable mais à l'interieur de mes chaussures...Je sais qu'il ne reste que 2000 mètres je ne vais pas m'arrêter maintenant mais malgré les encouragements de Cyril je n'arriverai pas à finir au sprint comme d'hab et à doubler quelques concurrents au finish...
1h35m35s sous l'arche d'arrivée 181ème sur 199, le PR n'est pas battu (1h33 l'an dernier 318ème sur 319) mais je suis sûre qu'avec de bonnes conditions météo j'aurais pu le pulveriser (au moins de 5 minutes Rigolant)


Ce sera pour l'année prochaine!
En attendant tous dans la machine à laver!!!!


le relevé garmin ici
le récit de l'an dernier ici
En marge de ma course, c'était aussi la 2ème course officielle d'Ylona, 8 ans, après ses 800m l'an dernier à Bourges celle passait sur 1400m, sacré distance pour ses petites jambes de gazelle, 2 boucles de 700m après avoir passé une bonne partie de la matinée sous une pluie glaciale....Pas facile!

Le 1er tour fut compliqué, point de côté et froid...On a donc fait le second ensemble et quelle fierté de passer sous l'arche d'arrivée! (autant pour elle que pour moi!) Une belle médaille et un diplôme quoi demander de mieux!


Merci à Sylvain pour les photos!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire